EnglishisÍslenska

Member institutions

Search in


ThesisUniversity of Iceland>Hugvísindasvið>B.A. verkefni>

Please use this identifier to cite or link to this item: http://hdl.handle.net/1946/6236

Title
is

Les femmes et la Résistance: Une histoire oubliée

Published
September 2010
Abstract
fr

Depuis quelques années nous nous posons la question de l’importance des femmes dans la Résistance et leur rôle dans la lutte contre l’occupant allemand. En général, nous pouvons parler d’occultation des femmes dans l’historiographie sur la Résistance. La participation des femmes à la Résistance a été un phénomène longtemps occulté à l’exception de quelques figures élevées au rang d’héroïnes ou de martyres. Mais aujourd’hui différentes sources nous montrent que les femmes ont joué un rôle important. Les historiens de la période de la Seconde Guerre mondiale et de l’Occupation sont confrontés depuis de nombreuses années aux problèmes posés par la relation aux témoins, par les multiples discours et l’usage des mémoires.
En gros, cette dissertation est divisée en deux parties. Dans la première partie nous traitons les sujets liés aux travaux des historiens sur la Résistance. Quelques sources primaires et sources secondaires des femmes sont introduites et leur rôle pour mettre en lumière la participation des femmes à la Résistance. Dans ce contexte le travail d’historien est difficile parce qu’il doit réfléchir dans son travail au problème de la transmission du souvenir et de la mémoire. Il doit analyser et évaluer la fiabilité des sources.
Dans la dernière partie la question posée est si les femmes sont « un parent pauvre » de la Résistance. Nous analysons la place et le rôle de la femme dans la société. À cette époque les femmes sont marginalisées, elles n’ont ni droit politique, puisqu’elles ne votent pas et ne sont pas éligibles, ni partage de l’autorité familiale. Les actions des femmes à la Résistance sont diverses, elles ont par exemple hébergé les clandestins, elles ont caché des soldats des armées alliées, transporté des journaux clandestins et elles ont participé à l’organisation des réseaux et des mouvements. Malgré leur participation dans la Résistance très peu de femmes sont récompensées par des décorations, seulement six femmes sont reconnues compagnons de la Libération contre 1024 hommes. Ensuite, nous mentionnons les raisons possibles pourquoi les femmes sont oubliées dans l’historiographie et si la participation des femmes a permis de faire évoluer le statut de la femme dans la société française d’après guerre.

Issued Date
14/09/2010


Artifacts
Name[Sortable]Size[Sortable]Visibility[Sortable]Description[Sortable]Format
María Björg Kristj... .pdf442KBOpen Complete Text PDF View/Open