is Íslenska en English

Lokaverkefni (Bakkalár)

Háskóli Íslands > Hugvísindasvið > B.A. verkefni - Hugvísindasvið >

Vinsamlegast notið þetta auðkenni þegar þið vitnið til verksins eða tengið í það: http://hdl.handle.net/1946/27630

Titill: 
  • Titill er á frönsku Je est un autre
Námsstig: 
  • Bakkalár
Útdráttur: 
  • Útdráttur er á frönsku

    Mon mémoire a pour but de débattre le thème du dilemme identitaire auquel sont confrontés les gens qui quittent leur pays natal et qui ne cessent d’être en recherche de soi, piégés entre leur pays d’origine et le pays où ils vivent à présent. À l’appui de cela, je vais utiliser les entretiens avec les Roumains vivants en Islande, et mon expérience personnelle comme expatrié de Roumanie.
    Dans ce mémoire, on tente de répondre à cette question, d’en appréhender toutes les facettes afin de mieux comprendre ce qu’est l’identité d’un individu et de connaître les effets d’une transition de l’identité, qu’elle soit confortable ou non. Pour ce faire, dans un premier temps, nous allons étudier les raisons même qui poussent à l’immigration, au départ de notre pays d’origine afin de bien situer les différents contextes dans lesquels ces changements s’opèrent. Pour poursuivre, nous nous pencherons ensuite sur les différences qu’une personne immigrante perçoit au quotidien, tant sur ses habitudes bouleversées que sur les conversations avec les personnes du pays natal et les reproches qui peuvent lui être faite. Pour finir, nous nous interrogerons sur le sens même de l’identité, ce qu’elle traduit actuellement et tous les non-sens que cela comporte. Pour cela je vais utiliser des récits d’immigrants roumains vivant en Islande, de la vie et des œuvres d’Eugène Ionesco ainsi que de l’histoire et la conférence de Taiye Selasi.
    Nous voyons bien ici qu’il réside une différence dans l’accueil des migrants par les populations locales, alimentée par le milieu social d’origine de ses migrants. Cette différence de traitements entre les populations va bien entendu se retrouver dans le sentiment d’intégration ou non des migrants, et sans doute également dans leur ressenti face à leur identité.

Samþykkt: 
  • 22.5.2017
URI: 
  • http://hdl.handle.net/1946/27630


Skrár
Skráarnafn Stærð AðgangurLýsingSkráartegund 
Felicia Mariana_vor2017.pdf471.28 kBOpinnHeildartextiPDFSkoða/Opna
Skemman_yfirlysing_16.pdf26.25 kBLokaðurYfirlýsingPDF